Nantes (Francia) – Attacco incendiario contro un’automobile del carsharing


Comunicato: Una «marguerite» [letteralmente: margherita], auto del carsharing della città di Nantes, è stata incendiata nella notte fra domenica e lunedì 29 giugno [2020], in fondo al boulevard Paul Chabas, a Nantes.
– Perché è un pezzo del dispositivo della «smart & safe city».
– Perché la SEPAMAT, l’impresa che gestisce le «marguerite» è un partner della Metropoli di Nantes e della TAN (Trasporti dell’agglomerazione di Nantes) e dei suoi sporchi controllori.
– In solidarietà con gli anarchici arrestati nell’operazione Bialystok.
Né giustizia, né pace! Per l’anarchia!

Info da: https://plagueandfire.noblogs.org/

Malmö (Svezia) – Attacco incendiario contro una antenna-ripetitore da parte di un gruppo FAI/ELF


Rivendicazione: “Tre settimane fa è stata incendiata una antenna per la telefonia mobile 4G/3G. Abbiamo compiuto ciò come risposta di pura ostilità all’incubo tecno-industriale in cui ci troviamo a vivere.
Come uno spettro vendicativo, abbiamo collocato i nostri incantati congegni incendiari nei cavi che collegano l’antenna alla rete leviatanica. Abbiamo ululato alla luna quando abbiamo acceso le micce e maledetto la civiltà per l’eternità. Solo con il fuoco è possibile esorcizzare il leviatano tecno-industriale. Pochi minuti dopo i cavi sono stati inghiottiti da un violento incendio che ha fatto perdere all’antenna la connessione con il cyberspazio. Nell’improvviso silenzio, quando le chiamate dei cellulari e le connessioni ad internet sono diventate vuote, si è potuto sentire solo il fuoco divorante.
Solo il buio ci porta nel luogo dove ci sentiamo a casa. Le intense luci industriali che fanno brillare la città bruciano i nostri occhi e oscurano i nostri cuori. Ma il silenzio cibernetico che abbiamo causato con il nostro incendio all’antenna ha fatto sentire i nostri corpi vivi e la gioia ha riempito i nostri cuori
Oggi tutto è tornato alla normalità, tranne i cavi bruciati e la torre silenziata. Gli operatori e i padroni stanno sferrando il prossimo assalto alla nostra amata oscurità. Le torri 5G sono ora in funzione a Malmö, Göteborg e Stoccolma. Il prossimo livello del controllo leviatanico si sta dispiegando davanti ai nostri occhi. Gli schiavi della società stanno plaudendo la loro incarcerazione.
Ci auguriamo che la totalità della civiltà sia inghiottita dalle fiamme. Una volta bruciata fino a ridursi in cenere, le tenebre finalmente fioriranno. Ad ogni passo in cui il nostro piede tocca il cemento e l’asfalto, malediciamo il Leviatano. Ad ogni passo in cui il nostro piede tocca terra e suolo e piante e radici, cantiamo la nostra gioia per l’oscurità e il selvaggio.
Sappiamo che un futuro senza Leviatano non arriverà mai, ma questo non ci trattiene nel sognare la sua morte. Non ci impedisce di evocare congegni incendiari che brucino il suo corpo in putrefazione. Non ci impedisce di maledire la sua armatura scintillante e la sua luce tecno-industriale. Uccidere uccidere uccidere è tutto ciò che il Leviatano può dire. Bruciare bruciare bruciare è la nostra risposta.
Piccoli maledicènti ed evocatori amanti dell’oscurità
FAI/ELF [Federazione Anarchica Informale / Earth Liberation Front]”

Info da: https://plagueandfire.noblogs.org/

Montbéliard (Francia) – Due notti di rivolta contro il mondo della sorveglianza

Montbéliard (Francia) – Due notti di rivolta contro il mondo della sorveglianza
Il quartiere Petite-Hollande di Montbéliard dall’inizio di giugno sta vivendo alcune serate piuttosto insolite: i giovani in rivolta si organizzano per attaccare e/o distruggere ciò che fa parte di questo mondo di controllo e sorveglianza: Poliziotti, telecamere, società di telecomunicazioni o locatori… Con i poliziotti che controllano le informazioni, è ovviamente difficile farsi un’idea reale delle rivolte che hanno scosso il quartiere dalla sera del 2 giugno, dopo l’ennesima operazione repressiva serale dei poliziotti. Ma dopo una settimana, il sindaco ha posto il quartiere sotto coprifuoco per tutti i minori di 16 anni tra le 22 e le 7 del mattino fino al 22 giugno.
Domenica 7 giugno. Verso le 23.30, circa 40 giovani hanno distrutto tre telecamere di sorveglianza su Debussy Street, installate su pali e posizionate in diversi luoghi. A differenza dell’analogo sabotaggio del 2 giugno nella stessa area, le telecamere sono state distrutte senza che sia ancora possibile stimare i danni economici. Un veicolo viene incendiato, nel parcheggio del locatore Néolia, e una pensilina dell’autobus è stata distrutta. I sabotaggi si trasformano in scontri. I poliziotti di Montbéliardais hanno dovuto chiedere rinforzi da Besançon (e ai gendarmi del Psig) per rispondere all’attacco. Hanno usato 16 granate lacrimogene e 29 flashball.

Info da: https://plagueandfire.noblogs.org/

Indicazioni per chi arriva alla stazione di Acqui Terme per le tre giornate contro le tecno-scienze

Dalla stazione di Acqui Terme c’è l’autobus 22 direzione Movicentro, (11 minuti, due fermate), si scende alla fermata Bivio Caranzaro, bivio sul provinciale, si entra nella strada, sempre dritto per un chilometro e si raggiunge Strada Caranzano, 72
Orari di venerdì: 11.48, 12.33, 13.03 ultimo autobus
Per chi arriva più tardi il tragitto è più lungo, bisogna cambiare autobus, prendere quello per Alessandria, scendere a Borgoratto (35 minuti, tre fermate), raggiungere a piedi Borgoratto Alessandrino e autobus per Movicentro, (15 minuti, 5 fermate) e scendere al Bivio Caranzaro, ma solo fino alle 15, poi non ci sono più autobus.

15.22, arrivo alle 15.58, altro autobus alle 16.32, arrivo alle 16.47

È in uscita il numero 8 del giornale L’Urlo della Terra

Care lettrici e cari lettori,
sta per essere dato alle stampe il nuovo numero dell’Urlo della Terra, di 36 pagine, che contiamo di avere pronto per la distribuzione per la metà del mese di luglio.
Vi chiediamo, se potete, di sostenerci con anticipo rispetto ai normali tempi di spedizione del giornale e di invio del contributo. Questo ci permetterà di far fronte alle non leggere spese tipografiche e di distribuzione in Italia, all’estero e ai non pochi prigionieri.
Contattateci inoltre per una diffusione del giornale più ampia e capillare nelle vostre zone: biblioteche, circoli, centri di documentazione… e per iniziative benefit.
Per la distribuzione sono disponibili anche alcuni numeri arretrati.
Siamo disponibili per presentazioni e discussioni sui contenuti del giornale, in luoghi pubblici e aperti dove il buon pensiero si alimenta.

Vi ricordiamo le Tre giornate contro le tecno-scienze il 24-25-26 luglio, momento in cui diffonderemo anche questo nuovo numero del giornale:
https://www.resistenzealnanomondo.org/necrotecnologie/programma-tre-giornate-contro-le-tecno-scienze-24-25-26-luglio/

Un caro saluto e grazie
La redazione

In questo numero:

– Editoriale
– La società cibernetica, Resistenze al nanomondo
– Pandemizzare il mondo per digitalizzare e vaccinare tutti.
ID 2020: una nuova operazione AktionT4 si appresta all’orizzonte, Costantino Ragusa
– La riproduzione artificiale dell’umano: la strada del transumanesimo, Silvia Guerini
– Il progetto Manhattan di riproduzione, Gena Corea
– Oltre i limiti del femminismo, Luana Martucci
– Politiche della natura, Giulio Sapori
– Primavera silenziosa, Resistenze al nanomondo
– Sguardo obliquo, Nella
– I loro virus, le nostre morti, Pièces et main-d’œuvre
– Sottomissione o insubordinazione?, Pipistrelli che propagano il fuoco
– Contro l’eugenetica e l’antropocidio. Appello per l’abolizione di ogni riproduzione artificiale dell’umano

4 euro a copia, più spese di spedizione 1,30 euro
Per i distributori minimo 5 copie: 3 euro a copia, più spese di spedizione 1,30 euro
Spese di spedizione per l’estero: 5,50 euro

Postepay Evolution
IBAN: IT73L3608105138236370036378
Intestata a Silvia Guerini
Specificare la causale L’Urlo della Terra

Per contatti e richieste:
urlodellaterra@inventati.org
www.resistenzealnanomondo.org

btr

Programme TROIS JOURNÉES CONTRE LES TECHNO-SCIENCES 24-25-26 JUILLET

TROIS JOURNÉES CONTRE LES TECHNO-SCIENCES
24-25-26 JUILLET 2020
2ème RENCONTRE INTERNATIONALE
Auprès de Altradimora, Strada Caranzano 72, Alessandria (AL) Italie.

Vendredi 24 Juillet

13:00 Déjener
15:00 Présentation de la rencontre
15:30 Virus et Transfiguration technique du monde. Regards pour une orientation critique dans une marée pandemique.
La spectacularisation de l’emergence savemment entrelacée aux procès de nouvelle configuration technique de la société a vite mené à une destructuraction et à une recomposition de la normalité, en reléguant les mémoires du monde antérieur dans l’archéologie et en poussant à creer une réalité codifiée et des corps numériques qui ont étés rendus transparents par la nuovelle dimension médicale et digitale.
Ce qu’au tout début aurait pu être consideré une simple parenthèse temporaire s’est bientôt revelé tel qu’elle est: la gestion- bien calculée et bien lubrifiée- d’un état d’emergence, gestion qui a comme résultat final celui de créer une situation qui n’est pas tout à fait nouvelle, mais qui est sans doute determinée par de vieux mécanismes. L’incessante production du capitalisme et les implacables attaques a la planète Terre nous ont amenés dans le monde toxique où on est aujourd’hui, etouffés au nom des principes sanitaires qui risquent de désinfecter notre même imagination. Dans une société construite autour du concept d’ “instantanéité”et avec une mémoire si breve que ça, il faut, maintenant plus que jamais, analyser notre présent et réfléchir sur tout ce que nous risquons de perdre et d’oublier à cause de certains procès qui sont irrivérsibles. Il faut qu’on le fasse pour museler les technocrates et leurs joyeux annonces pour le monde artificiel en devenir.
Nella (Bergamo)
20.00 dîner

Samedi 25 Juillet

8:00 Petit Déjener
9:00- 10:00 Les enfants comme merchandise
Pendant la longue durée du capitalisme les enfants ont étés souvent considérés comme pure main-d’œuvre “produite” par les femmes qui, à cuase de diktats religieux ou de precèptes legaux, devaient se soumettre au coït et élever les nouvelle -et de plus en plus nombreuses- générations de travailleurs, juqu’au moment où, en s’emancipant de l’institution famille, les femmes ont réussi à contrôler leur fécondité.
Le capitalisme se trouve maintenant dans une phase où les enfants sont considerés comme une merchandise qui peut être commandée, achetée, faite sur mésure et passible de modifications avec d’ hormones de l’autre sex si leur conduite ne se conforme pas au genre qui leur a été assigné. Ma contribution veut montrer l’interrelation entre lois (en particulier lois “bioétiques”)et diffusion de ces marchés des enfants, en indiquant données et tendance par rapport à ce production d’ enfants en tant que merchandise.
Daniela Danna (Lecce – Italia)
10:00-11:00 La vision Transhumaniste prend forme.
Comme la reproduction humaine devient
production du vivant.
Le transhumanisme est l’idéologie de la convergence entre biotechnologies, nanotechnologies, informatique, neurosciences. C’est une vision du monde qui mène à une trasformation ontologique et anthropologique des hommes, qui mène à une érosion, à un deracinement et à une stérilisation de la capacité de conscience et de résistance. L’homme du trahumanisme est un homme biomédicalisé dans une seule dimension totalisante où l’ humain est apercé comme l’erreur; dans cette dimension tout doit correspondre aux critères d’une perfectibilitée continue et pour une constante adaptation a un monde-machine.
La procréation médicalement assistée (PMA) suit la route du transhumanisme; après les petites filles editées en Chine, la légalisation de la “PMA pour toutes et tous” – prévue par la loi française en matière de bioétique qui a étée récemment revisionnée – constitue un autre passage duquel on ne va pas rentrer. Un passage qui commence avec le tube en plastique de l’insemination et qui se termine avec une sélection génétiques des embrions après avoir amplié la reproduction artificielle de l’humain.
L’eugénétique prend ainsi un autre visage, elle devient librement acceptée, desirée, normalisée, banalisée. Elle nous renvoye à une nouvelle forme de pouvoir, qui n’est plus coërcitif, il est doux. L’être humain est le tout dernier but du projet cybernétique et transhumaniste.
L’ère synthétique ne se limite pas à signifier une radical reconception du monde autour de nous, elle signifie aussi une reconception de nous mêmes, une nonvie.
Silvia Guerini, Resistenze al nanomondo (Bergamo – Italia)
A suivre débats pour les deux interventions
12:30 Déjener
15:00 Le Pancraticon et la société de contrainte
«La société de contrôle, nous l’avons dépassée. La société de surveillance, nous y sommes. La société de contrainte, nous y entrons». Cette formule que Pièces et main d’œuvre répète et développe dans ses textes depuis 2008, pouvait alors sembler une surenchère typique de cette phraséologie outrancière qui infeste les milieux anarchistes et gauchistes. Chacun voit maintenant par lui-même, en Chine et ailleurs, à l’occasion d’une pandémie ou du chaos climatique, comment les moyens technologiques transforment la police des populations– non seulement la gestion et le maintien de l’ordre – mais, au sens originel du mot, «le gouvernement», «l’organisation (de la cité)». «L’organisation rationnelle», précise le dictionnaire Robert.
Le pancraticon c’est le dispositif de contrainte techno-totalitaire visant à « remplacer le gouvernement des hommes par l’administration des choses » (Engels/ Saint-Simon). Que ce soit à l’échelle macrosociale (monde-machine. Réseaux, capteurs communicants, RFID, Big Data, algorithmes, Intelligence artificielle, etc.). Ou à l’échelle microsociale (homme-machine, implants, cyborgs,etc.)
Pièces et main d’œuvre (Grenoble – Francia)
19.30.00 dîner
21.00 Le numérique pour recolonisateur – institutions, gouvernements du Nord et industriels à assaut de l’Afrique.
L’impératif de connectivité est au cœur des discours sur le développement de l’Afrique. En dépit de son apparente nouveauté, ce paradigme connectiviste s’inscrit dans la vieille tradition modernisatrice qui repose sur l’idée linéaire de «retard» et de «rattrapage». Comme elle, il tend à faire l’impasse sur la réalité des rapports de force et de domination qui structurent le champ des technologies de l’information et de la communication.
Institutions internationales, gouvernements du Nord et industriels opèrent une énième conquête de l’Afrique à travers des discours de propagande progressistes sur les bienfaits du numérique pour le développement. Les diasporas africaines en Europe sont incitées à investir dans le secteur du numérique en Afrique qui pourtant repose largement sur l’extraction des minerais dont regorge le sol africain.
Robin Delobel – Revue Kairos (Belgique)

Dimanche 26 Juillet

8:00 Déjener
9:00 Quelle résistance pendant l’ “emergence sanitaire”?
Les technologies de surveillance, la dictature sanitaire, la censure des voix contraires, la propagande massive qui bougent vers un précis but et la distruction de toute type de liberté, rien de ce qu’on a vu se passer pendant ces mois peut être consideré comme quelques chose d’ “exceptionelle”.
L’infratructure mise en place par l’Etat et par les secteurs de la finance internationale et par les multinationales du champ digitale, biotechnologique et pharmaceutique n’a pas étée improvisée ni crée sur le moment. Tout étais déjà prêt, mis en attente pour le moment favorable pour être après mis en place. Cette condition est une terreur sanitaire répandue à l’ échelle globale.
La situation qui nous entourne, changée dans tous les domaines, nous mène à trouver de nouvelles façons pour continuer à developper une pensée critique visant à construire un parcours de lutte, maintenant plus que jamais. On doit le faire en réaffirmant avec force toutes celles priorités d’intervention qui ont agi comme ornière par rapport à cette précise ligne diréctrice, partie par la critique et par l’opposition à l’ingénierisation et à l’artificialisation du vivant et arrivée jusq’au dernier homme machine du transhumanisme.
C’est uniquement avec une compréhension des transformations radicales qui sont en cours et en démasquant ce pouvoir doux qu’on pourra faire face a l’ insidieuse nervure digitale qui enveloppe tout.
Introduction organisée par Resistenze al nanomondo.
Ce moment veut être une invitation aux groups et aux individualitées à se confronter et à temoigner chaque experience de résistance, une façon pour ne pas être pris de court face aux nouveaux défis que cette nouvelle réalité nous impose.
12:30 Déjener

Les débats seront traduits en anglais

Voilà les indications pour rejoindre l’endroit en voiture:

De Gênes: sur l’autoroute en direction Alessandria, prendre la sortie Ovada et proceder vers Acquiterme et ensuite vers Rivalta Bormida. Une fois que vous avez depassé les villages Trisobbio et Rivalta Bormida il y aura un carrefour en direction de Cassine, il faut procéder pour 2 kilomètres, A ce point il y aura une indication pour Caranzano.
De Milan: Vous prenez la sortie “ Alessandria Sud” et vous suivez les indications pour Acqui et pour Cassine, après Cassine il y aura un carrefour pour Carenzano.
De Turin: Veuillez suivre les indications de Milan.
Si vous voulez arriver en train: Prenez le train en direction Acqui Terme, on verra vous chercher à la gare de Acquiterme. Vous etes priés de contacter par email bien à l’avance et de ne pas arriver pendant les horaires des rencontres.

PENDANT CES 3 JOURS TOUS LES REPAS SERONT à SOUSCRIPTION, à BASE D’ INGREDIENTS SANS AUCUNE EXPLOITATION ANIMALE ET SANS AUCUNE FORME DE POISON/PRODUIT CHIMIQUE TOXIQUE.
PENDANT LES 3 JOURNéS IL Y AURA DE MATéRIAL D’INFORMATION: AMENEZ LIBRES, JOURNAUX, TEXTES.

Altradimora, l’endroit où les rencontres sont organisées est un endroit équipé d’un jardin en face de la maison pour pouvoir faire du camping et il y a aussi la possibilité d’utiliser des chambres dotées de lits. On demande de nous aider avec l’organisation en diffusant le programme et en nous informant à l’avance si vous seriez presents.

Contacts et informations:
www.resistenzealnanomondo.org,info@resistenzealnanomondo.org www.facebook.com/3giornatecontroletecnoscienze/